Ève Lomé

Journal extime

Éthique du désir

Éthique du désir

Cette éthique, définie à partir des conditions nécessaires et suffisantes de l’émergence du sujet de l’inconscient, contraste avec les éthiques classiques au service des biens ou d’un impératif moral.
Cette exigence sous-tend un ordre de l’éthique du fait de la négativation de la jouissance, conséquence de l’accès de l’homme à la condition de parlant. En se retranchant de la jouissance inconditionnelle et absolue et en se plaçant dans le champ de la castration, l’homme devient sujet du désir, un être humain averti de sa dette symbolique à l’égard de l’humanité.
Éthique en parfaite cohérence avec l’aphorisme bien connu de Freud : « Wo es War, soll Ich werden », à condition d’insister , comme le fait Lacan dans sa traduction, sur le devoir qui s’y trouve inclus : « Là où c’était, c’est un devoir, au sens moral, que, comme sujet, je dois advenir ».

Publié le 5 juillet 2021

/ /