Ève Lomé

Journal extime

Trouver un fil conducteur

Des récits adoptant naturellement la structure, l’organisation et impulsion narrative de n’importe quelle autre histoire. Des études de caractères, où chacun est un collage de vrais [patients], assemblés avec des bouts de moi-même et d’autres morceaux inventés. Ça ressemble beaucoup à de l’écriture de fiction. Une forme relativement libre dans laquelle je peux dire ce que j’ai besoin de dire, tout en réfléchissant au quotidien ainsi qu’aux écrits des autres. [...]
Le portrait que je dresse d’elle, décousu et chaotique en apparence, n’est pas très différent des récits [...] : Mélange de rêves, de souhaits, d’interruptions, de débats, de fantasmes, de résistances, de souvenirs de différentes époques, et tentative de trouver un fil conducteur. Qui mènerait où ? J’essaie de le comprendre.
D’après Hanif Kureishi, Quelque chose à te dire, 8

Publié le 9 septembre 2017

/