Eve Lomé

Journal extime

Accueil > Épigrammes > La chambre claire > Apophénie, entre psychose et créativité

Apophénie, entre psychose et créativité

Publié le 1er février 2017

[...] Une apophénie est une altération de la perception, qui conduit un individu à attribuer un sens particulier à des événements banals en établissant des rapports non motivés entre les choses. Tout lui paraît avoir été préparé pour lui : pour tester s’il remarque ces bizarreries, etc.

L’apophénie est à rapprocher de la notion de synchronicité, bien que Jung se contente de décrire le phénomène tel qu’il est vécu, sans se positionner clairement quant à l’idée que ce phénomène consiste en une distorsion de la perception ou s’il s’agit d’un contact particulier avec une authentique réalité métaphysique.

Certains voient dans ce phénomène une explication du lien entre psychose et créativité.

Certains individus atteint d’apophénie remarquent de manière anormalement élevée l’apparition de « pattern » dans des ensembles de données aléatoires.

Puis [...] [ce terme] est devenu largement utilisé pour décrire cette tendance [à la distorsion de la réalité] chez des individus sains sans nécessairement impliquer la présence de troubles neurologiques ou de maladie mentale. En ce sens, il est devenu un quasi-synonyme de paréidolie d’après James Alcock.

La paréidolie exprime la tendance du cerveau à créer du sens par l’assimilation de formes aléatoires à des formes référencées. Dans la paréidolie, notre perception se sert des stimuli visuels et les met en forme en une structure signifiante.

[...] La paréidolie est généralement causée par la tendance naturelle à assimiler des perceptions nouvelles à celles déjà connues et répertoriées. C’est la plupart du temps utile pour identifier un objet nouveau comme appartenant à une catégorie connue, mais peut entraîner des erreurs.

À la différence des autres illusions d’optique, qui découlent des lois universelles de la perception humaine, chacun peut, dans le cas des paréidolies, voir une chose différente. [...] Les attentes, les prédispositions, la culture de chacun a un impact sur ces « projections ».

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/
extraits des articles Apophenie et paréidolie tels que publiés le 01/02/2017

Tags : /